IMG_20200310_124424.jpg
  • Lise Blanc

Te Araroa trail : nourriture végétarienne

La nourriture est notre carburant quotidien et elle est d’autant plus importante lorsque l’on s’attaque à des milliers de kilomètres à pied avec du poids sur le dos.

Il n’est pas toujours évident de se nourrir correctement lorsque l’on marche sur le Te Araroa trail ou simplement lorsque l’on part randonner plusieurs jours..Mais c’est de loin pas impossible de le faire, y compris lorsque l’on est végétarien. Au début du TA, j’avais foulé quelques kilomètres avec Karolina, une marcheuse végétarienne qui m’apprit beaucoup sur ce qu’elle transportait dans son sac à dos.

Dans cet article, je vous propose une liste d’aliments qu’il vous sera possible de transporter et facile à cuisiner lorsque vous foulerez les sentiers du Te Araroa.

Que prendre dans son sac à dos sur le Te Araroa trail lorsque l’on est végétarien ?

  • Lentilles de corail (beaucoup plus rapide à cuire que les lentilles vertes, donc moins de consommation de gaz)

  • Couscous

  • Quinoa

  • Légumes : carottes, tomates cerises, petit concombre etc. À consommer cru. C’est lourd, mais parfois, ça fait du bien de manger un peu de légumes !

  • Soupes (noodles ou autres soupes instantanées)

  • Lyophilisé : la marque Néo-Zélandaise Radix propose des repas véganes, et même des produits pour la diète cétogène (keto).

  • Fruits. Lourds aussi mais prendre une ou deux pommes en début de section ne fait pas de mal !

  • Wraps (Sauce tomate, fromage et concombre. La meilleure recette du marcheur !)

  • Beurre de cacahuète

  • Barres de céréales (végétariennes et / ou véganes)

  • Chocolats

  • Graines et fruits secs

  • Fromages

  • Miel

  • Biscottes

  • Humus

  • Tofu nature ou fumé. Normalement à conserver au frais, donc attention aux grosses chaleurs.


Lorsque l’on est végétarien, il est primordial de faire attention à la vitamine B12, au fer (surtout les femmes en période de règles et à partir de 40 ans) et à l’oméga-3. Vous trouverez tous ces compléments dans diverses pharmacies de Nouvelle-Zélande sans difficulté. Les compléments alimentaires sont légers et très faciles à transporter et facilitent grandement la tâche lorsque l’on ne peut pas manger tout ce dont on a besoin. Je vous conseille vivement de vous en procurez soit avant d’y aller, soit lorsque vous serez en NZ.

Vous pouvez ajouter à cette liste des féculents (pâtes, riz...) mais rappelez-vous que vous allez transporter toutes vos provisions sur le dos. Perso, il ne me serait pas venu à l’idée de marcher avec 1 kg de riz et des bouteilles de gaz supplémentaire car la plupart des féculents prennent du temps à cuire.


La liste citée ci-dessus a été faite selon mon expérience et après avoir discuté et échangé avec d’autres marcheurs que j’ai rencontré sur le TA. J’ai croisé des gens qui se nourrissaient presque uniquement de wraps au Nutella, et qui s’en sortaient très bien ! Donc encore une fois, la nourriture, tout comme le matériel, est une question de préférence et de choix personnel.

Lorsque vous vous retrouverez en ville ou dans des villages entre deux étapes, il vous sera possible de cuisiner correctement dans des hostels, des campings, ou même de manger au restaurant. Les étapes dans l’île du sud sont plus longues que dans celle du nord, mais cela n’est pas un problème en soi.

Comme toujours, s’écouter et connaître son corps est la chose la plus importante. Votre corps sera mis à rude épreuve et la faim sera omniprésente tout le temps ou presque. À vous de jouer, donc, pour vous nourrir du mieux possible et pour prendre soin de vous tout le long de votre marche !


N'hésitez pas à partager vos recettes préférées de marcheur en commentaires !

S'ABONNER à LA NEWSLETTER 
Pour ne rien manquer de mes nouveaux articles, inscris-toi à ma newsletter :